Motif à broder : les cactus

Bonjour,

Je vous (re)présente aujourd’hui un motif à broder hyper simple et accessible au débutant : les cactus.

Il nécessite l’utilisation de 3 points : le point avant, le point arrière et le point de chainette.

Sur l’illustration si dessus, il est brodée avec 2 bruns de coton perlés sur une serviette en coton.

Imprimé sur du papier hydrosoluble ou décalqué au papier carbone ils peuvent très bien venir personnaliser un t-shirt, un jean ou même plus rigolo : une culotte !

 

 

 

Le plan

L’illustration

 

Vous pouvez aussi retrouver l’illustration sous format pdf à télécharger ici

N’hésitez pas à me tagger sur vos réalisations ou à me les envoyer par mail, c’est toujours un plaisir de voir comment vous vous appropriez les motifs 🙂

Tuto : la trousse matelassée

Bonjour,

je vous retrouve pour ce tuto pour lequel j’ai décidé de changer de format et ajouter des vidéos ! Pourquoi ce changement ? Envie de variété, de me lancer des challenges, mais aussi de décomposer de manière plus ludique ces tutos ! J’aimerais beaucoup en faire plus pour vous sensibiliser d’avantage au fait main, et à l’upcycling de manière plus accessible, car vous êtes chez vous. 

La trousse matelassée est aussi un bel article pour commencer la couture : il entraîne aux piqûres droites et à l’assemblage de la fermeture à glissière (FAG). J’ai l’ajouté quelques complexités, mais tout à fait surmontable grâce à ces tutos !

Matériel utile :
1 rectangle toile de coton 19x27cm
1 rectangle de ouate en plaque de 21×30 cm environ
2 rectangles en toile de coton 19×14.5cm
4 carrés de toile de coton 5x5cm (si votre fermeture à glissière mesure plus de 16cm)
Une fermeture à glissière non séparable de 16 cm ou plus (ce que vous avez sous la main)


1 – Matelasser la trousse en suivant le tutoriel vidéo suivant :

En gros :

Épingler le grand rectangle sur la ouate.
Surpiquer des parallèles entre elles sur le grand rectangle + ouate
Réaliser point zig zag sur le tour du grand rectangle
Couper la ouate qui dépasse

 

2 – Si votre fermeture à glissière (FAG) n’est pas à la bonne dimension vous pouvez vous servir du tutoriel suivant :

En gros :

Placer 2 carrés sur une extrémité de la FAG (FAG prise en sandwich entre 2 carrés). Piquer à 1 cm du bord de la FAG – point d’arrêt au début et à la fin
Placer 2 autres carrés sur une autre extrémité, à environ 14.5cm du premier assemblage. Piquer à 1 cm du bord de la FAG – point d’arrêt au début et à la fin
Couper les carrés selon la largeur de la FAG et la FAG qui dépasse

 

3 – Assembler la fermeture à glissière au dessus et à la doublure en suivant le tutoriel suivant :

En gros :

Épingler l’endroit du rectangle matelassé (les cotés de 19 cm) sur chaque ruban endroit de la FAG (milieu sur milieu)
Épingler l’endroit des 2 petits rectangles (les cotés de 19cm) sur chaque ruban envers de la FAG (milieu sur milieu) -> la FAG est prise « en sandwich » entre le grand rectangle et les petits
Piquer à l’aide d’un pied spécial fermeture à glissière – point d’arrêt au début et à la fin
Ouvrir la fermeture à glissière
Coulisser la pochette en laissant une ouverture de 7 cm sur la doublure. Piquer directement la doublure et le tissu matelassé
Retourner la pochette en laissant la doublure sortie.
Rabattre la valeur du couture sur l’envers. Piquer à 1 mm.

Mettre la doublure à l’intérieur et … TADAM votre trousse est prête !

N’hésitez pas à me faire vos retours, et à me montré vos réalisations !

Tuto : le kimono

Comme promis, voici le premier tuto vêtement : le kimono. Un vêtement simple et facile à assortir ou à offrir, permettant de se mettre à la couture et ainsi avoir un modèle unique.

Comme dans tout mes tutos, dans les explications j’utilise un maximum de vocabulaire technique qui me semble aller de paire avec l’apprentissage de la couture, si vous ne comprenez pas, je reste à votre disposition.

Le patron 

Pour réaliser le patron vous aurez besoin :

  • de papier à patron (disponible dans tout les magasins de tissu), du craft ou du papier journal
  • d’un réglet
  • d’une équerre
  • d’un pistolet / perroquet

Pour toutes les indication non indiqué sur le devant, ce sont les même que sur le dos.

patron comment faire un kimono

La coupe

Pour le kimono vous aurez besoin de :

  • 2 m de toile de coton fin ou viscose,
  • une bobine de fil assortie

Couper : 2 devants, le dos sur le plis du tissu, 2 cols et 2 poches

La réalisation

1 – Assembler les épaules et cotés (endroit sur endroit) à 1 cm puis surfiler ou piquer zig zag les assemblages.

Repasser les couture en direction du dos.

2 – Le col  Assembler le milieu dos du col, repasser couture ouverte

Plier en 2, endroit sur endroit, les bas du col (les 2 petits cotés). Coulisser à 1 cm (= assembler à 1 cm puis retourner, voir NB lingettes)

Repasser l’encolure envers contre envers sur sa longueur

3 –  Assembler le col au devant et au dos à 1 cm puis surfiler ou piquer zig zag l’assemblage

Repasser la couture vers le kimono. Facultatif : surpiquer à 1 ou 5 mm

5 – Ourler les manches et le bas 1 cm – 1 cm, les poches à 2.5 – 2.5 cm

6 –  Plier les 3 autres cotés de la poche à 1 cm. Plaquer la poche au niveau des pointages

TADAM ! Vous pouvez le porter !

 

NB : Repasser chaque couture après réalisation donne un vêtement plus soigné, et permet de mieux comprendre les étapes suivantes.

Détails :

 

Tuto : lingettes lavable

Comme promis, voici le premier tuto d’article 0 déchet. Cette démarche me semble intéressante, car indispensable en ce temps de transition écologique.

Pendant le confinement, peut-être avez-vous pris la résolution de vous mettre à la couture ? Je vous propose ce premier article simple à réaliser, accessible aux débutants et tout terrain : changez la taille, il peut remplacer de l’essuie-tout (en 20×20 cm) ou des lingettes de bébés (en 15x15cm par exemple).

Dans les explications, j’utilise au maximum un vocabulaire technique qui me semble aller de paire avec l’apprentissage de la couture, si vous ne comprenez pas, je reste à votre disposition.

 

1.Couper 2 carrés de 10×10 cm : 1 sur une toile de coton, le second sur un tissu éponge.


2. Assembler endroit sur endroit les carrés à 1 cm en laissant une ouverture de 4 cm, point d’arrêt au début et à la fin.
A chaque angle, s’arrêter à 1 cm du bord, planter l’aiguille, lever le pied presseur, tourner les matières de 90° , baisser le pied presseur et continuer.


3.  Dégarnir les 4 angles, attention de ne pas couper le point

4. Retourner sur l’endroit, faire ressortir les angles à l’aide d’une pointe ronde


5. Surpiquer à 5 mm du bord de la toile. Pas de point d’arrêt : repasser dans vos points du début lorsque vous avez fait le tour.

TADAM ! Vous pouvez l’utiliser !

Conseil : laver les matières avant de couper, cela évite les mauvaises surprises lors du lavage de vos réalisations

NB : le fait d’assembler puis de retourner une pièce sur l’endroit s’appelle un coulissage (un col de chemise est coulissé par exemple.) Sur les lingettes, cette technique permet que le bord du tissu se retrouve pris entre 2 couches. Cela évite aux tissues éponges, qui a tendance à perdre ces fils, de se décomposer après chaque utilisation ou lavage.